Messe des jeunes de Niamey

Messe Jeune 0015

L’Archevêque de Niamey invite les jeunes à la confiance en Dieu face aux difficultés

Messe jeunes 0009    Messe jeune 0010

C’est dans une église archi   comble que l’Archevêque de Niamey a célébré la messe de lancement officielle des activités des jeunes de Niamey, ce dimanche 18 novembre 2018. Ce rendez-vous, devenu  désormais habituel (chaque début d’année), a eu lieu à la paroisse saint Gabriel de Garbado et a mobilisé de nombreux jeunes venus de toutes les paroisses de la ville, ainsi que des prêtres et religieuses. L’ambiance était des fêtes. Les jeunes se sont retrouvés dans la joie et ont rendu grâce à Dieu pour cette seconde année qui leur est consacrée. Selon l’Archevêque, cela vise, d’une part à poursuivre la réflexion avec les jeunes sur les  défis (croix) auxquels ils font face au quotidien ; et d’autre part, comme le recommande le synode des évêques qui s’est tenu à Rome, en octobre dernier, et qui a orienté nos regards vers les jeunes, à les écouter et à les accompagner.

Messe jeunes 0004Dans son homélie, Mgr Laurent s’est réjoui du grand nombre des jeunes à la messe : « Chers jeunes du Secteur de Niamey, je suis très heureux de vous voir si nombreux ce soir pour cette messe d’ouverture. Cela dénote votre bonne volonté et votre engagement à travailler pour la transformation du monde. » Expliquant les textes liturgiques de ce 33e dimanche du temps ordinaire, année B, l’Archevêque a dit qu’ils « nous permettent de réfléchir sur notre relation avec Dieu pendant qu’il est temps ». Aussi, a-t-il posé cette question : « Allons-nous nous enfermer sur nous-mêmes ? Ou bien, allons-nous ouvrir nos cœurs à Dieu à chaque instant de notre existence ? ». Pour aider les jeunes à mieux saisir et vivre le thème choisi par l’Archidiocèse de Niamey pour cette année : « Jeune chrétien, dans le témoignage de la foi, prends ta croix et avance au large »,Messejeunes 0001 Mgr Laurent a souligné que « nous sommes dans un monde malade, et quand nous écoutons la radio, regardons la télévision, lisons les journaux, naviguons sur les sites Internet et les réseaux sociaux comme Facebook…, nous sommes souvent désarmés et même perdus. Nous avons l’impression d’être des morts vivants, oubliés par le Seigneur Dieu ». Puis, il a fait ce témoignage : « Au cours de mes visites pastorales, j’ai souvent entendu les jeunes me dire : ‘Monseigneur, nous sommes perdus. Nous avons des diplômes, mais aucune porte ne s’ouvre à nous quant au travail rémunéré ; les conditions deviennent de plus en plus dures pour les jeunes qui n’ont pas la nationalité nigérienne. Les structures de l’Église, telles que les écoles et la CADEV (Caritas Développement – Niger) nous coupent l’herbe sous les pieds et pourtant nous sommes tous chrétiens. Monseigneur, si vous ne faites rien pour nous, nous allons tous déserter l’Eglise Catholique’ ». C’est pourquoi l’Archevêque a adressé ce message aux jeunes : « Chers jeunes, en empruntant le langage du prophète Daniel dans la première lecture de ce jour, laissez-moi vous rassurer que Dieu est à vos côtés en ces moments difficiles, et moi aussi. C’est Dieu seul qui est le Maître de votre avenir. C’est lui qui rétablira la justice et fera revivre ceux qui resteront fidèles à leur foi au cœur des tribulations. Ceux qui professent la foi droite en notre Seigneur Jésus-Christ et en témoignent dans leurs actions ; ceux qui restent vigilants et portent leur croix dans une marche confiante en Dieu ne seront jamais déçus. »  Après cela, Mgr Laurent a lancé ce vibrant appel aux jeunes : « Chers jeunes, ne vous laissez pas vaincre par la peur, le découragement et le laisser-aller, comme beaucoup de personnes le font aujourd’hui. Ne  dites jamais : ‘il n’y a plus rien à faire pour nous’, parce que vous faites face à des difficultés. Au contraire, branchez-vous sur Dieu qui est le Maître du combat. Ce combat de la vie chrétienne se déroule dans la foi. Mais viendra le moment où nous verrons face à face Celui que nous avons cherché dans la nuit avec foi et espérance ».Messe jeune.000

Après la communion, les anciens (d’hier) ont transmis à leurs jeunes frères et sœurs une bougie allumée, symbole du Christ- Lumière du monde, les invitant à rayonner de cette lumière dans leurs milieux de vie et de travail.

A la fin de la messe, plusieurs jeunes des paroisses se sont prêtés à nos questions. Ils sont revenus sur le thème de l’année : « Jeune chrétien, dans le témoignage de la foi, prends ta croix et avance au large ! » Ils se sont dits prêts à mettre en pratique ce thème en redécouvrant la richesse de la foi chrétienne, en vivant leur foi comme il se doit au milieu de leurs frères musulmans, et en témoignant de leur foi par la solidarité avec les nécessiteux, sans distinction de race, de culture, de religion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *