Assemblée diocésaine 2019

ADPN 2019 (10)

Les nouveaux agents pastoraux découvrent le Niger

Sœur Elisabeth Ouédraogo est une religieuse de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame du Lac Bam. Arrivée récemment du Burkina, son pays d’origine, elle a eu le temps de poser son sac à Torodi, une petite ville située à 60 km de Niamey,  pour une mission d’enseignement à l’école de la Mission Catholique.

Ce mercredi matin, alors que le soleil commençait à pointer à l’horizon, Sœur Elisabeth, accompagnée d’une de ses consœurs de communauté, arrive à la Cathédrale de Niamey pour participer à la traditionnelle rencontre des agents pastoraux nouvellement affectés dans l’Archidiocèse de Niamey. Il s’agit d’une rencontre qui a lieu chaque année, à la veille de l’ouverture de l’Assemblée diocésaine, et qui consiste, d’une part à accueillir les prêtres, religieux, religieuses et séminaristes religieux nouvellement affectés dans l’Archidiocèse de Niamey et d’autre part, à leur faire découvrir leur nouveau lieu de mission.

ADPN 2019 (2)   ADPN 2019 (7)

Ce 9 octobre 2019, à 9 heures précises, comme prévu dans le programme établi à l’occasion, les quinze nouveaux agents pastoraux de cette année prennent place dans la salle de réunion du Centre de formation chrétienne (CFC) de la Cathédrale où les attend l’équipe d’animation de la rencontre. Et, après la prière d’ouverture dite par le père Jean-Baptiste Kafando, curé de la paroisse saint Jean de Niamey, Marie-Thérèse Djibo, secrétaire de la Commission de dialogue islamo-chrétien, adresse des paroles de bienvenue aux nouveaux venus. Puis, s’en est suivi un tour de table pour recueillir leurs opinions par rapport aux idées qu’ils avaient du Niger avant d’y arriver. Dans une ambiance bien détendue, les participants ont partagé ce qu’ils pensaient du Niger. Cet échange a servi d’introduction à une série de conférences : d’abord, sur le Niger ; puis, sur l’Islam au Niger et enfin, sur l’Eglise Catholique au Niger. Cela a ouvert la voie à des échanges assez enrichissants. « J’apprécie vraiment cette idée de rassembler les nouveaux en début d’année pastorale pour les écouter et leur parler des réalités du Niger et de l’Eglise Catholique au Niger », a affirmé Sœur Monique, religieuse de l’Assomption, en fin de rencontre ; soutenant qu’elle a fait la connaissance des autres et a beaucoup appris de ces échanges,

ADPN 2019 (6)     ADPN 2019 (9)

La rencontre a été clôturée par la prière de l’Office du milieu du jour, suivie d’une agape fraternelle à l’Archevêché.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *