Assemblée diocésaine 2019

Jour 01 AD 19.05

La fidélité à la foi et à la mission : un défi à relever au Niger

L’Archevêque de Niamey a ouvert les travaux de l’Assemblée diocésaine 2019, ce jeudi 10 octobre 2019, à la Salle diocésaine de la Cathédrale. C’était en présence du Directeur des Affaires religieuses au Ministère de l’Intérieur, du Cheick Barham de Kiota (capitale de la confrérie Tidjania au Niger, située à une centaine de kilomètres de Niamey), par ailleurs membre du Comité de Dialogue Interreligieux (CDIR), et des Pasteurs Yacouba et Sabo, respectivement Président et Secrétaire général de l’Alliance des Missions et Églises Évangéliques du Niger (AMEEN). Tous ont exprimé leur joie de prendre part à cette grande rencontre de la Communauté Catholique de Niamey, avant de souhaiter un bon succès aux travaux.

Trois jours durant, les 156 prêtres, religieux, religieuses, laïques consacrées et délégués des dix-neuf paroisses de l’Archidiocèse de Niamey réfléchiront et échangeront autour du thème : « Église-Famille, nourrie de la Parole de Dieu, sois fidèle à ta mission en ce temps d’épreuve ».

Jour 01 AD 19 .2    Jour 01 Ad 19.01

Dans son mot d’ouverture, Mgr Laurent Lompo a justifié le choix de ce thème par la situation d’insécurité dans laquelle vivent les pays du Sahel, mais surtout, par les événements dramatiques qui ont frappé l’Église Catholique au Niger ces dernières années. « En 2011, a rappelé l’Archevêque, la paroisse de Zinder est brûlée par des individus manifestant contre les caricatures du prophète Mahomet faites par Charlie Hebdo. En 2015, pour les mêmes raisons, la paroisse de Zinder encore, ainsi que plusieurs paroisses et maisons de religieuses de Niamey sont pillées, saccagées et incendiées. En septembre 2018, c’est le père Luigi  Maccali, curé de Bomoanga, qui est enlevé par des individus non identifiés. A cette date, nous ne savons toujours pas où il est. En mai 2019, c’est la paroisse Saint Jean-Baptiste de Dolbel qui est attaquée et le père Nicaise Avloukè, alors curé de la paroisse, est blessé par balles. »  Pour cela, a-t-il souligné, « nous avons dû fermer momentanément ces deux paroisses parce que la situation sécuritaire ne permet pas de garder des équipes de prêtres dans ces localités », avant d’exprimer la profonde compassion et communion de toute l’Église-Famille de Niamey à ces deux communautés chrétiennes, ainsi qu’à tous les chrétiens des deux zones pastorales : l’Ouest et le Gorouol. Malgré cette situation délicate et déplorable, a soutenu le Pasteur de Niamey, « nous devons garder la foi en Jésus-Christ crucifié, mort et ressuscité, et poursuivre la mission qu’il nous a confiée en cette terre nigérienne.  Aussi, a-t-il lancé en guise de conclusion : « Peuple de Dieu à Niamey, relève-toi ! Ne cède pas à la tentation de la peur, du découragement et de la routine ! Le Seigneur est à tes côtés pour te soutenir et te guider.»

Jour 01 AD 19.03   Jour 01 AD 19.04

Notons qu’au cours de ces journées de rencontres, les participants échangeront en profondeur sur la mission des chrétiens au Niger et auront droit à plusieurs enseignements et conférences, entre autres sur « La vie, en temps d’épreuve, des chrétiens des premiers siècles« , présentée par un prêtre bibliste, missionnaire à Niamey, et des « Orientations pastorales en temps d’épreuve«  données par l’Archevêque de Niamey pour les prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *