Nouvelles du Niger de février 2012

nouvelles

 

CRISE ALIMENTAIRE : LES ZONES RURALES SE VIDENT DE LEUR POPULATION. Quelques 20.000 personnes ont quitté la région d'Ouallam en direction des centres urbains ou des pays côtiers de la région pour chercher de quoi se nourrir. Les enfants des écoles suivent leurs parents. En décembre 2011, une enquête fait état de 5,4 millions de Nigériens en situation d'insécurité alimentaire, dont plus de 1,5 sous la forme sévère.  (Le Républicain du 2 février). On compte actuellement 17 millions d'habitants au Niger. Le Premier Ministre Brigi Rafini a sollicité de l'aide internationale, 115 milliards de CFA. L'Église Catholique investira 2.852.125.052 CFA contre l'insécurité alimentaire. (4.348.036,61 euros).

 
Carême 2012 : Ouvre ton cœur, tes mains à la compassion

jb_kafando

 

 

Les chrétiens du Niger ont entamé la marche vers Pâques. Dans son homélie du mercredi des Cendres, le Curé de la Cathédrale, le Père Jean-Baptiste attire l'attention des fidèles sur la nécessité de mettre en pratique l'orientation pastorale du diocèse qui dit que les chrétiens doivent servir les plus pauvres d'entre les pauvres pour qu'ils trouvent une place de choix dans la famille humaine. Nous vous proposons un extrait de cette homélie.

 

 
Enseigner les populations et guérir les malades

sante

 

 

L'Église Catholique au Niger accorde une place importante aux personnes qui souffrent de la maladie. Pour une action de proximité dans l'accompagnement des malades et du personnel soignant, la commission diocésaine de la pastorale de la santé est à l'œuvre depuis 2008. Son responsable, le P. Justin Somé nous en parle.

 
Beaucoup d’enfants dans les villages en situation d’insécurité alimentaire seront exposés à la dénutrition aigüe

mgr_ambroise_maradi

 

Au Niger, en 2011, la mauvaise pluviométrie n'a pas favorisé des récoltes en quantité suffisante. Le déficit céréalier est énorme. Aujourd'hui, ils sont des millions de personnes à ne disposer que d'un mois de réserve alimentaire. Le bétail court aussi un risque énorme à cause du déficit de matière sèche. Nous avons rencontré l'Évêque de Maradi, Mgr Ambroise Ouédraogo pour échanger avec lui sur les dispositions que l'Église Catholique prend pour apporter une assistance aux nécessiteux.

 
Vœux de L’Église Catholique aux musulmans du Niger

logo_ecanComme il est de coutume pour les autorités religieuses catholiques, chaque fête musulmane est une occasion d'affirmer les liens qui unissent musulmans et chrétiens au Niger. A l'occasion de la fête du Mouloud 2012 qui s'est déroulé la nuit du samedi 04 au dimanche 05 février, L'Archevêque de Niamey, Mgr Michel Cartatéguy, dans un message,  à présenter au nom de ses pairs évêques, les vœux de la communauté chrétienne à la communauté des fidèles musulmans du Niger. Le message.

C'est avec une grande joie que nous, Évêques catholiques du Niger, en communion étroite avec les membres de nos communautés, nous souhaitons très cordialement une bonne et heureuse fête du Mouloud à l'ensemble de la communauté musulmane du Niger. Notre prière, en ce jour béni, vous rejoint pour que cette fête religieuse qui vous est chère renforce l'unité de votre communauté de croyants.

 
A Makalondi, la communauté chrétienne rend un dernier hommage au P. Yves Pelletier

obs_mak_leve_corpsArrivé à Niamey il y a une dizaine de jours pour des vacances, le Père Yves Pelletier est retourné sur ses pas de missionnaires à Makalondi, paroisse où il a servi durant 19 ans. C'est là qu'il a été rappelé à Dieu, le 23 janvier 2012. En effet, après son admission chez les prêtres de la Société des Missions Africaines de la province de Lyon, le P. Yves Pelletier a été ordonné en 1975. En 1976, il arrive au Niger. Il est affecté à Makalondi, une paroisse en milieu gourmancé où il a servi jusqu'à 1986. Après une année sabbatique, il rejoint à nouveau son poste à Makalondi ou il va servir jusqu'à 1995. Il sera ensuite affecté à Fada N'Gourma avant de retourner continuer sa mission en France.

Le lundi 30 janvier 2012, ils étaient plusieurs centaines de fidèles, venus de toutes les paroisses de l'archidiocèse à avoir accompagné le P. Yves à sa dernière demeure, au sein de la Paroisse St François d'Assise de Makalondi. C'est le Vicaire Général, le P. Laurent Lompo qui a dit l'homélie. Après avoir rappelé le passé du P. Yves, le P. a fait une lecture de l'évènement qui a réuni le peuple de Dieu à Makalondi. Son homélie.

 
Obsèques de la Sœur Marie Madeleine Porquet

sr_marie_madeleineLe lundi 23 janvier, la sœur Marie Madeleine Porquet nous quittait pour la maison du Père. Elle avait 90 ans. Après avoir passé 30 ans en Inde, Sr Marie Madeleine arrive au Niger en 1980. Elle va travailler à l'Hôpital de Niamey, notamment à la pédiatrie durant une vingtaine d'années. Le jeudi 26 janvier, ils étaient nombreux les fidèles qui sont venus assister, à la Cathédrale de Niamey, à la veillée de prière pour la défunte. Ce fut moment de prière, de témoignage et de partage de la Parole de Dieu.

Le vendredi 27 janvier, à 08 heures, sur le parvis de la Cathédrale, les sœurs de la Congrégation des Franciscaines Missionnaires de Marie étaient là, nombreuses à attendre le corps de leur sœur. Le cercueil, entouré des religieuses, fut placé sous l'autel. Après la messe ce fut l'inhumation de la Sœur au cimetière Terminus de Niamey. Nous vous proposons en lecture, l'homélie de l'Archevêque de Niamey, Mgr Michel Cartatéguy.

 
Nouvelles du Niger de Janvier 2012

nouvellesURGENCE POUR L'ECOLE NIGERIENNE. Cri d'alarme du Premier Ministre Brigi Rafini. Les enfants entrés dans le primaire en 2003 étaient au nombre de 980.000. Ils sont à la rentrée 2011, le double, soit 1.910.000. Bel effort. mais le matériel ne suit pas : pas assez de salles de classe, de tables-bancs, de tableaux et pas assez d'enseignants. Un signe : il y avait en 2003, 7500 classes paillottes, il y en a aujourd'hui 41.000. Une table banc sert en moyenne à 5 élèves. Les enseignants se sont mis en grève, et ils ont obtenu en partie satisfaction, au moins pour les arriérés de salaires et une petite augmentation des indemnités. Au niveau du Collège, la situation est la même. Une des raisons de ces dysfonctionnements, une démographie galopante : chaque année, il y a 700.000 nigériens en plus. (augmentation de 3% par an.)  (la Roue de l'Histoire 7.12.2012).

 
Les Comités paroissiaux de Solidarité et Développement veulent faire face au défi de l’insécurité alimentaire au Niger

cadevCette année encore, la campagne agro-pastorale s'achève sur un déficit de plus de 519 639 tonnes de céréales et 10 222 308 tonnes de fourrage pour le bétail. C'est un peu plus de 2 158 631 personnes vivantes dans 3 000 villages qui vont vivre des moments difficiles. Pour faire face à cette situation préoccupante, le gouvernement du Niger a sollicité auprès de ses partenaires techniques et financiers dont la Caritas Développement (CADEV-Niger), un soutien pour la prise en charge des personnes exposées à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle.

 
Déclaration en faveur de la paix

mosqueeLa situation sécuritaire dans le Nord du Nigeria est devenue une préoccupation pour les pays de la sous région. La secte islamiste Boko Haram, après avoir déclaré la guerre aux chrétiens, a déclenché les hostilités à travers des attentats. Au Niger, face à la violence montante au Nigeria et après une analyse de la situation que cela engendre dans le pays, l'Association Union Islamique Africaine a fait une déclaration en faveur de la paix et la tolérance interreligieuses le 11 janvier passé.

Dans un premier temps, l'Association a relevé des faits qui peuvent nuire à la quiétude sociale et religieuse du pays. Des faits tels que l'usage inédit et dangereux de vidéo projection publique par un groupe de prêcheurs pour dénigrer d'autres musulmans et l'utilisation des messages SMS à l'encontre de la communauté chrétienne. L'Association Union Islamique Africaine, après avoir condamné les formes de provocation et toute incitation à la haine, au terrorisme et à la violence qu'elles émanent des groupes chrétiens ou musulmans, appelle au calme et à la sérénité les groupes religieux visés par ces attaques ignobles et anti islamiques.

 
J’ai prié aussi pour ces fanatiques

de_retour_d_abujaLes liens qui unissent le Niger et le Nigeria sont très solides. Et, lorsque l'un est dans le malheur, l'autre vient lui signifier sa compassion. C'est pour présenter les condoléances du peuple Nigérien à ceux du Nigeria, à la suite des évènements malheureux survenues la nuit de Noël, qu'une délégation conduite par le Ministre des affaires Etrangères, M. Mohamed Bazoum accompagné de l'Archevêque de Niamey, Mgr Michel Cartatéguy et le Président de l'Association Islamique du Niger, Cheick Diabiri Oumarou Ismaël s'est rendue à Abuja au Nigéria. En effet, un attentat perpétré par Boko Haram, un mouvement islamiste armé actif au nord-est du Nigéria a fait plusieurs victimes au sein de la communauté chrétienne. Nous vous proposons en lecture, le compte-rendu de Mgr Michel Cartatéguy.

 
Noël, c’est l’amour gratuit de Dieu qui vient à notre rencontre

mgr_ambroise

 

Le Diocèse de Maradi est situé à quelques 600 kilomètres de Niamey la capitale du Niger. Son Évêque est Mgr Ambroise Ouédraogo. Dans son homélie de la messe de la nuit de Noël, l'Évêque a exhorté ses fidèles à se laisser toucher par les appels à la conversion du prophète Jean le Baptiste. Il a poursuivi sont homélie en disant que « pour le chrétien, la fête de Noël est vraiment la naissance du Fils de Dieu. Nous proclamons et croyons que Jésus, le Fils de Dieu est vraiment « Dieu né de Dieu ». Réjouissons-nous, mais demandons à l'Esprit-Saint de nous aider à entrer dans l'étonnement parce qu'à Noël quelque chose d'extraordinaire se passe dans notre vie. Dieu vient habiter dans nos cœurs, dans nos familles, il se laisse accueillir dans nos bras d'homme et de femme, de jeune, de vieillard et d'enfant. Voilà la merveille que Dieu fait en cette nuit très sainte en nous et en tout homme et femme de bonne volonté ».

 
Des dignitaires musulmans chez l'Archevêque de Niamey

mgr_kiotaL'Islam et le Christianisme ne sont pas des chemins parallèles parce que les parallèles ne se rencontrent jamais. Alors que nous, nous nous croisons tous le temps. Ces propos sont de l'Archevêque de Niamey, Mgr Michel Cartatéguy alors qu'il recevait une délégation de dignitaires musulmans venue de Kiota pour présenter, à lui et à toute la communauté chrétienne, les vœux à l'occasion de la fête de la nativité. C'était le 31 janvier 2011.

Après avoir rappelé aux invités qu'au Niger, nous vivons des relations d'amitié et de fraternité, Mgr Michel a déploré les évènements malheureux qui se sont déroulés au Nigéria le jour de Noel. Il a partagé avec ses hôtes les fruits de sa visite à Abuja au Nigeria, avec le Ministre des affaires étrangères et le président de l'Association Islamique du Niger. « Nous sommes allés dire au président et au peuple du Nigeria, la compassion et la solidarité de tous les nigériens suite à ces évènements » a ajouté l'Archevêque. Le prélat a dit que l'expérience de la vie fraternelle entre les religions au Niger est une richesse. Cette richesse doit être entretenue.

 
Vœux des Évêques du Niger pour le nouvel an

logo_ecanÀ l'occasion des fêtes chrétiennes et musulmanes, les Évêques du Niger ont pour coutume de souhaiter « la bonne fête » à tous les Nigériens. En cette fin d'année, les Évêques ont souhaité aux jeunes d'être des modèles de justice et de paix.

Les Évêques catholiques du Niger se joignent au Pape Benoit XVI pour souhaiter à tout le peuple du Niger, les vœux les meilleurs pour la nouvelle année 2012.

Le Pape Benoit XVI nous prie de vous souhaiter à chacune et à chacun d'entre vous, le don d'éduquer les jeunes de la nouvelle génération à la justice et à la paix.

 
N’éteignez pas l’espérance qui s’enflamme au cœur de chaque croyant

mgr_noelLa nuit du samedi 24 décembre 2012, nombreux étaient les chrétiens qui se sont retrouvés à la Cathédrale de Niamey pour célébrer la naissance du verbe de Dieu. À cette occasion, Mgr Michel Cartatéguy a délivré un message radiodiffusé et télévisé à l'endroit des chrétiens et de tous les Nigériens.

Le prophète Isaïe qui nous a accompagnés dans notre attente de cette grande et sainte nuit de la Nativité, nous avait avertis sans détours que le Messie attendu allait redonner espérance. Espérance à nous tous, à chacun et à chacune d'entre nous et au-delà de nous-mêmes : aux hommes et aux femmes de toutes nations, de toutes cultures et de toutes conditions sociales. Ce Messie tant attendu apportant espérance, le voici qui se présente à nous dans cette mangeoire d'animaux que Marie vient de déposer après lui avoir donné la vie. Que nous sommes loin peut-être de ce que nous avions imaginé ? Comment cet enfant si fragile, si petit, né à l'écart dans l'indifférence la plus totale peut-il donner l'espérance que nous attendons ? Et pourtant ! Les rythmes de nos tam-tams disent bien haut et fort la joie que nous avons à l'accueillir au milieu de nous, chez nous comme l'un de nous,  partagent pleinement et sans complexe notre humanité.

 
<< Début < Précédent 11 12 13 14 15 16 17 18 Suivant > Fin >>

Page 17 sur 18
RocketTheme Joomla Templates