La paroisse Ste Thérèse de l’enfant Jésus de Zinder ouvre l’année jubilaire PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

paroisse zinder 01

 

Le dimanche 26 octobre 2014, le jour s'élève tout doucement sur la ville de Damagaram (Zinder). À huit heures du matin, le soleil brille déjà dans le ciel clair. Dans la cour de la paroisse, les enfants courent de partout, les adultes se préparent, les uns habillés en pagnes verts teintés de fleurs roses et les autres en pagne gris teinté de fleurs roses. Ces différents pagnes avaient l'image de Sainte-Thérèse de l'enfant Jésus.

 

La grande messe de ce jour tant attendu va bientôt commencer. Cette messe représente le « lancement officiel de l'année jubilaire ». En effet, cela fait 75 ans que les premiers missionnaires sont arrivés à Zinder. Pour commémorer ce temps inoubliable à Zinder, nombreuses sont les personnes qui ont fait le déplacement pour honorer de leur présence à cette cérémonie :
- Mgr Ambroise Ouédraogo, Évêque du diocèse de Maradi
- Le Père Jean Baptiste KAFANDO, Curé de la paroisse cathédrale de Niamey qui représentait : Mgr Laurent LOMPO, Archevêque nommé de l'archidiocèse de Niamey et Mgr Michel CARTATEGUY, Administrateur apostolique de l'archidiocèse de Niamey
- Le père Delphin NYEMBO, ancien curé de la paroisse, représentait le P. Ignatius ANIPU, provincial de la province de la PAO.

paroisse zinder1

En outre, quelques prêtres du Diocèse de Maradi étaient présents tels que : Le Père Jacques Koalga de Maradi, le Père Richard Arayé et le Père Mathurin Sary, de la paroisse d'Arlit. Aussi, étaient présentes des religieuses venues de Niamey, Maradi et de Ouagadougou au Burkina Faso.

Cet événement grandiose a vu aussi la participation de tous les stagiaires des Missionnaires d'Afrique du Niger, les fidèles des paroisses de Maradi, Konni et Tahoua. Quelques autorités politiques et religieuses qui sont venues pour représenter non seulement le peuple nigérien, mais aussi la communauté musulmane de Zinder.

La messe a commencé à neuf (9) heures par une longue procession. Tous les participants ont marché deux à deux vers la maison du Seigneur accompagné de fanfares trompettes, et d'un chant de la chorale : « Silence, silence le Maître descend voici la présence du Dieu Tout Puissant ». Les enfants jettent les fleurs, les adultes brandissent un tissu blanc ou jaune dans l'air... Tout donne l'air d'une grande fête bien préparée. Les photographes et les cameramen se promenaient dans toutes les directions pour capturer en image tous les faits et gestes de la célébration.

paroisse zinder 3

À l'église, les tamtams ont retenti pour proclamer l'arrivée et la joie d'accueillir la bonne nouvelle à Zinder. C'était aussi une manière traditionnelle de proclamer l'ouverture de l'année jubilaire qui était suivie d'un chant d'un introït solennel : « Jubilez chantez de joie, accueillez l'année de grâces !» Après une salutation bien chaleureuse, l'Évêque a commencé la messe.

La messe a duré environ deux heures. Dans son homélie, Mgr Ambroise a demandé que tout au long de cette année jubilaire, la famille chrétienne de Zinder vive la parole du pater : « pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé ». C'est par le pardon que le lien d'amour s'intensifiera au sein de la communauté chrétienne.

Pour marquer l'enracinement de la foi chrétienne dans la culture du pays, l'évangile était porté sur la tête par une femme vers l'autel accompagnée avec une danse traditionnelle.

Pendant la présentation des offrandes et l'action de grâce, les fidèles ont manifesté leur joie par des danses et des cris de joie au son de Na da kyau. Après la présentation des personnalités qui ont fait le déplacement, Mgr Ambroise a béni les fidèles avec la relique de Ste Thérèse de l'enfant Jésus, et les a envoyés pour continuer à vivre et à annoncer l'évangile dans leur milieu respectif. Les fidèles sont sortis en chantant l'hymne à Sainte-Thérèse, Oh Peuple de Dieu avançons tout triomphant...

La célébration a continué après la messe par le partage d'un repas d'ensemble. L'animation était prise en charge par un groupe musical venu spécialement de Niamey.

Après le repas, c'était l'heure de manifester l'internationalité et l'interculturalité de la famille chrétienne de Zinder. Ainsi chaque nationalité a présenté une danse : les Nigérians, les Burkinabè, les Indiens, les Béninois, les Togolais, les Zaïrois, les Nigériens, etc. La danse a continué jusqu'à dix-huit (18) heures.

Au fur et à mesure que le soleil se couchait, le rythme de la musique diminuait, la cour se vidait et l'on attendait au loin les vrombissements de voiture, la fête était finie, mais c'était le lancement l'année jubilaire qui commençait.

paroisse zinder

Durant cette année jubilaire, il y aura des manifestations et cérémonies telles que : des formations, des débats, des discussions, des neuvaines, des récollections, des pèlerinages, des films sur la vie de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, des prières en familles avec la relique de Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus, préparation des sacrements, etc.

La clôture de l'année jubilaire se fera le 25 d'octobre 2015 par une grande célébration !

Pour plus d'informations : http://mission-catholique-zinder.weebly.com/

 
RocketTheme Joomla Templates