Les étudiants relancent officiellement leurs activités au Foyer Berlier de Niamey PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

foyer berlier 1

 

Ce sont des étudiants en liesse qui ont relancé officiellement leurs activités de l'année pastorale 2014-2015, par une messe, ce dimanche 30 novembre 2014, au Foyer Berlier de Niamey. Venus de l'Université (publique) Abdou Moumouni de Niamey, et des grandes écoles, notamment l'EMIG (Ecole des Mines, de l'Industrie et de la Géologie) et l'Agrhymet (plus orienté vers la recherche agricole), ils se sont retrouvés autour de Monseigneur Michel Cartatéguy, Administrateur Apostolique de Niamey, afin de rendre grâce à Dieu pour l'année académique écoulée et lui confier la nouvelle année qui commence, avec son lot d'activités. Dans une ambiance plutôt festive, ils ont aussi accueilli officiellement les 12 catéchumènes inscrits cette année et les nouveaux membres de la communauté.

 

 

foyer berlier 4

Après l'eau blanche offerte à l'Archevêque à la porte de la chapelle par une étudiante en signe d'accueil selon la tradition nigérienne, la chorale a entonné le chant de procession, permettant ainsi aux servants de messe, prêtres et évêque de se diriger vers l'autel. Les visages des étudiants laissaient apparaître une grande émotion. Laquelle émotion traduisait, selon Gildas (un étudiant), une grande joie d'accueillir l'archevêque cette année encore, et d'échanger avec lui. Après le chant de kyrié, les nouveaux catéchumènes, restés dehors, sont présentés à l'archevêque qui, au nom de toute la communauté, les a invités à rejoindre leurs frères et sœurs dans l'église. Une fois devant l'autel, ils ont, eux aussi, reçu l'eau blanche du pasteur du diocèse qu'il est. Puis, celui-ci a engagé une conversation avec eux, afin de connaître le motif de leur engagement à la suite du Christ. Ce rite terminé, la messe s'est poursuivie normalement avec les lectures du jour.

foyer berlier 3

Dans son homélie, Monseigneur Michel Cartatéguy a d'abord souhaité une bonne année universitaire à tous les étudiants, afin que leur travail studieux de tous les jours leur apporte la récompense de leurs efforts intellectuels. Ensuite, il a encouragé les catéchumènes à suivre le Christ avec foi. Poursuivant, il a dit que « les lectures de ce premier dimanche de l'Avent, nous donnent les dispositions nécessaires pour recommencer une nouvelle année, en nous exhortant à veiller ». Selon lui, « veiller, c'est être vigilant, prévoyant et attentif ». Et d'étayer : « en nous invitant à veiller, le Seigneur nous demande de prendre le temps de nous redire ou de redécouvrir quel est l'essentiel de notre vie et quel est l'essentiel dans notre vie ». Le temps de l'Avent, a-t-il rappelé, est là pour nous réveiller parce que nous nous habituons à tout et forcément nous nous endormons dans l'indifférence la plus générale. Il a notamment déploré que « nous ne réagissons plus à l'égoïsme des cœurs, à l'irrespect des consciences, à la violence dans les relations humaines, à la misère de milliers d'êtres humains ou à la dégradation systématique de notre environnement ». Avant d'insister : « pour accueillir Jésus à Noël, il nous faut être éveillé pour agir et réagir là où le chrétien doit combattre au nom de sa foi ». Mais, pour lui, « veiller, c'est aussi rejeter tout ce qui est obstacle dans notre vie à l'accueil de la Bonne Nouvelle, c'est renoncer aux comportements qui nous détournent de Dieu et des autres ». Après la messe, les étudiants, les prêtres et l'archevêque ont partagé ensemble un repas fraternel.

foyer berlier 2

La fraternité ! Voilà ce qui caractérise cette communauté multiculturelle des étudiants. Ils viennent en effet du Niger, du Bénin, du Togo, du Burkina, de la Guinée Bissau, du Cameroun, du Tchad, de la Côte d'Ivoire. Chaque semaine, ils se rassemblent le mercredi soir et le dimanche matin au Foyer Berlier, siège de l'aumônerie catholique des étudiants, pour célébrer ensemble la messe. Mais, ils se retrouvent également d'autres jours pour les activités des différents groupes. De fait, le Foyer Berlier compte cinq groupes (lecteurs, choristes, servants de messe, décorateurs et catéchumènes). L'aumônerie des étudiants, créée pour marquer la présence de l'Eglise catholique au Niger dans le milieu universitaire, a deux pôles d'activités : activités spirituelles (concernant surtout les chrétiens) et culturelles (ouvertes à tous : chrétiens et musulmans, avec pour centre de rencontre la bibliothèque). Depuis sa création en 1977, 5 aumôniers s'y sont succédés : Pères Antoine Chenu (1977-2006), Paul Habert (2006-2009), Jérôme Boco (2009-2011), Félix Tossou (2011-2014), Eric Médagbé (depuis octobre 2014).

foyer berlier 5

De même, l'aumônerie est à son troisième local, le Foyer Berlier actuel. Vu le nombre sans cesse croissant d'étudiants qui fréquentent le foyer, ceux-ci s'organisent de plus en plus par des quêtes spéciales, tout en comptant sur la générosité des bonnes volontés, pour agrandir aussi bien la bibliothèque que la chapelle. Cela, afin d'offrir à tous un cadre agréable de travail et de prière.

 
RocketTheme Joomla Templates