Bénédiction du nouveau cimetière chrétien de Niamey PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

cimetiere 01
20 ans. C'est le temps qu'a duré l'attente des chrétiens catholiques et évangéliques de Niamey, pour voir se réaliser l'un de leurs plus vieux rêves : la construction d'un nouveau cimetière chrétien. Ce dimanche 30 novembre, ils étaient nombreux à se retrouver dans l'enceinte de ce cimetière, à 18 km de Niamey, sur la route de Ouallam, pour la bénédiction de ce « cadeau inestimable que Dieu leur a accordé, à travers les autorités nigériennes », selon les mots d'un participant. La joie se lisait sur tous les visages. Et pendant que certains clamaient : « Dieu merci ! », d'autres criaient un ouf de soulagement. 

 

D'un coût total de 131 070 313 f cfa, le nouveau cimetière de 10 hectares apparaît comme l'aboutissement d'une longue attente. En effet, selon le pasteur Galadima, membre du comité de construction du nouveau cimetière chrétien, « l'attente a été très longue car, il y a plus de vingt ans que le cimetière du terminus est rempli ». Et d'ajouter : « que de démarches et de demandes nous avons faites pour arriver là aujourd'hui ? ». Saisissant l'occasion, il a remercié les autorités nigériennes, au nom des deux communautés chrétiennes, qui ont bien voulu leur octroyer ce terrain au moment où le besoin était plus que nécessaire pour tous les chrétiens de Niamey. Dans son allocution, il a aussi relaté brièvement l'histoire du cimetière : « après l'octroi du terrain, les responsables de nos églises ont mis en place un comité en 2004. Dès la constitution de ce comité qui regroupait des membres de nos églises évangéliques et de l'Eglise catholique, ses membres se sont mis au travail ». Démarrés en 2011, les travaux du nouveau cimetière ont été réalisés par deux entreprises. Ces travaux ont dû s'arrêter en 2012-2013, faute de financement. Mais, il y a quelques mois, grâce à une subvention de l'Etat nigérien, les travaux ont repris. Désormais, le cimetière est opérationnel. Il comporte : un mur de clôture qui mesure 1 060 mètres, un forage équipé d'une pompe solaire avec un château d'eau de 3 m3, un espace de prière, un bloc administratif, deux magasins, une piste d'accès au cimetière et des pistes de circulation dans le cimetière lui-même. Dans son mot d'ouverture, le père Cosme Ahonon, responsable du secteur pastoral de Niamey, a remercié tous ceux qui ont contribué à la réalisation du cimetière : entreprises ou institutions, Eglise catholique au Niger et églises évangéliques, individus, Etat Nigérien.

cimetiere 02        cimetiere 05

Commencé à 16h 30mn, la cérémonie de bénédiction, a été marquée par des prières et des chants d'action de grâce animés par des pasteurs et des prêtres. Après cette prière œcuménique, les participants ont visité les lieux. Nombre d'entre eux ont estimé que la réalisation et la bénédiction de ce cimetière manifestent l'unité entre les chrétiens évangéliques et catholiques de Niamey. Et ils ont souhaité que cette unité se renforce pour la gloire de Dieu et le bonheur du Peuple Nigérien.

Dans son allocution, le pasteur Galadima, membre du comité de construction du nouveau cimetière chrétien, a dit que « l'attente a été très longue car, il y a plus de vingt ans que le cimetière du terminus est rempli ». Et d'ajouter : « que de démarches et de demandes nous avons faites pour arriver là aujourd'hui ? ». Saisissant l'occasion, il a remercié les autorités nigériennes, au nom des deux communautés chrétiennes, qui ont bien voulu leur octroyer ce terrain de 10 hectares au moment où le besoin était plus que nécessaire pour tous les chrétiens de Niamey. Puis, il a brièvement relaté l'histoire du cimetière : « après l'octroi du terrain, les responsables de nos églises ont mis en place un comité en 2004. Dès la constitution de ce comité qui regroupait des membres de nos églises évangéliques et de l'Eglise catholique, ses membres se sont mis au travail ». Démarré en 2011, les travaux du nouveau cimetière ont été réalisés par deux entreprises. Ces travaux ont dû s'arrêter en 2012-2013, faute de financement. Mais, il y a quelques mois, grâce à une subvention de l'Etat nigérien, les travaux ont repris. Désormais, le cimetière est opérationnel.

cimetiere 07    cimetiere 08

A 16h déjà, le parking situé à la devanture du cimetière enregistrait de nombreuses voitures et motos. Pour certains, c'était un moment de retrouvailles. Puis, progressivement, les participants ont occupé les chaises disposées à l'intérieur et à côté de la salle de prière. Prévue pour 16h 30mn, la cérémonie a commencé par l'annonce du programme faite par un pasteur de l'AMEN (Alliance des Eglises Evangéliques du Niger). A sa suite, le père Cosme Ahonon, responsable du secteur pastoral de Niamey, a d'abord souhaité la bienvenue à tous, avant de saluer l'effort de tous ceux qui ont contribué à la réalisation du cimetière qui, selon lui, signifie « dortoir, lieu de repos pour les défunts ». S'en est suivi un chant de louange à Dieu et quelques interventions.

 
RocketTheme Joomla Templates