Ouverture de l’année de la vie consacrée dans l’Archidiocèse de Niamey PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

vie consacre 2014 18 jours après l'ouverture officielle par le Pape François de l'année de la vie consacrée au niveau de l'Eglise universelle, 16 communautés, fraternités ou familles religieuses, représentant une soixantaine de personnes dans l'Archidiocèse de Niamey, sont entrées, hier lundi 8 décembre 2014, dans la dynamique de cette année qui leur est dédiée. A la messe présidée par Monseigneur Michel Cartatéguy, administrateur apostolique de Niamey, en présence de Monseigneur Laurent Lompo (archevêque élu de Niamey) et de nombreux prêtres et fidèles laïcs à la Cathédrale de Niamey, les religieux ont été invités, durant cette année, à « regarder le passé avec gratitude ; vivre le présent avec passion et embrasser l'avenir avec espérance », selon les mots du Pape. 

Après le chant d'entrée, le père Paul Sandwidi, religieux rédemptoriste et curé de la paroisse Saint Gabriel de Niamey, a souhaité la bienvenue à tous ceux qui sont venus soutenir les consacrés et prier avec eux. Puis, une fois le kyrié chanté, Monseigneur Michel a appelé chaque communauté religieuse, présente dans le diocèse, à venir déposer une bougie sur le chandelier qui se trouvait dans le chœur de l'Eglise. Selon le père Eric Bayi (rédemptoriste), cette bougie est le symbole de la lumière du Christ qui brille dans le cœur du consacré et qu'il est appelé à faire rayonner dans sa vie quotidienne.

 

vie consacre 2014 2

Dans son homélie, Monseigneur Michel a dit qu' « en cette fête de l'Immaculée Conception, nous célébrons l'ouverture de Marie à Dieu et partant, la complète acceptation de la venue de Jésus et de sa présence dans notre vie comme dans notre monde ». Donnant les raisons pour lesquelles le pape a dédié cette année pastorale 2014-2015 à la vie consacrée, il a fait savoir que c'est pour revaloriser la vie consacrée. Et d'ajouter : « le pape qui est un religieux sait de quoi il parle. Il est l'un des 800 000 personnes qui, dans le monde, sont actuellement consacrées à travers des vœux religieux à la suite du Christ par un choix radical ». Partant de l'explication du logo de l'année de la vie consacrée (une colombe qui plane sur la mer, et dont l'aile accueille le globe. Entre la colombe et la mer, il y a 3 étoiles), l'administrateur apostolique de Niamey a exhorté les personnes consacrées à être des exemples d'une vie réconciliée, à l'heure où l'on s'affronte avec violence parce que les différences culturelles, politiques et religieuses sont des sources de division et de guerre au lieu d'être des atouts et des richesses pour une humanité harmonisée ». Et de conclure : « les 3 étoiles peuvent aussi représenter les 3 lettres du mot oui. Oui à Dieu comme le oui de Marie ».

vie consacre 2014 3

Selon le père Jacques Aholou, secrétaire général de la Commission épiscopale Burkina-Niger pour la vie consacrée, ce oui du consacré se traduit concrètement par des œuvres sociales. « En effet, la vie consacrée, tout en manifestant le mystère et la mission de l'Eglise, renouvelle aussi et d'une manière constante la société de l'intérieur. Il suffit, pour s'en convaincre, de penser aux multiples formes de service apostolique : l'enseignement, l'éducation, la formation, la communication, la santé, les actions de développement, les actions pastorales, sans oublier le grand impact des communautés contemplatives ». Au Niger, les Sœurs et les Frères (notamment les Frères des écoles chrétiennes – FEC) exercent au quotidien ces formes de service, au grand plaisir des populations. Mais, pour continuer ces œuvres, il est nécessaire que des jeunes s'engagent à la suite du Christ pour devenir Sœurs, Frères, religieux prêtres et vivre les conseils évangéliques de chasteté, de pauvreté et d'obéissance. C'est pourquoi le père Eric Bayi leur lance cet appel : « Venez et vous vous verrez comme il est bon et doux de vivre ensemble et de servir les hommes ! »

 
RocketTheme Joomla Templates