Plus d’un milliard de CFA de dégâts. Tout est à reconstruire. PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

salubrite 1


La presque totalité des églises catholiques à Niamey et à Maradi a été détruite. Suite à l'appel des évêques, les fidèles chrétiens, jeunes et moins jeunes se sont retrouvés en paroisse pour rendre leur lieu de culte propre, même si les séquelles du weekend dernier persistent. 
Le nettoyage fait dans ces édifices a confirmé l'étendue des dégâts. Tout est à reconstruire. Les murs ont été par endroit cassés, la totalité des sièges brulés, plafond et toit sont partis en fumées. Courageusement et les larmes dans les yeux, les fidèles ont nettoyé, lavé, ramassé les déchets. 

À présent, il faut penser à l'avenir. Il faut tout reconstruire. L'Église, les bureaux et annexes et les équiper. Les paroissiens s'inquiètent. Comment faire ? Où trouver cet argent ? Dès ce dimanche, nombreux sont ceux qui sont disposés à donner une partie de leur salaire, du matériel de construction et du temps pour reconstruire l'essentiel afin que les célébrations soient faites dans des églises dignes. La semaine passée, une équipe de spécialistes du diocèse de Niamey a fait une évaluation des dégâts. Sans être exhaustif, cette équipe a estimé les pertes à environ 1 milliard 400 000 de Francs CFA soit plus de 2 millions d'euros. Il faudra du temps, beaucoup de temps pour tout reconstruire.

 

Des photos de la journée de salubrité.

salubrite 2       salubrite 4      salubrite 5       salubrite 7

salubrite 10       salubrite 8

Plus de photos de la journée sur notre page facebook.

 
RocketTheme Joomla Templates