Yagma 2015 : Compassion au fidèles chrétiens nigériens PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

mgr lompo yagma 2015


Le dimanche 1 février 2015, les fidèles chrétiens du Burkina Faso se sont réunis à Yagma pour le pèlerinage annuel dédié à la Vierge Marie. Cette célébration revêt un caractère particulier pour les chrétiens du Niger, car, la parole a été donnée à Mgr Laurent Lompo, archevêque nommé de Niamey pour parler des évènements que le Niger à connu. Après avoir fait un point de la situation, l'Archevêque nommé de Niamey a réaffirmé l'engagement des pasteurs et des laïcs à persévérer dans l'annonce de Jésus Christ.

 

Rappelons que le Niger et le Burkina Faso forment une seule et même conférence épiscopale. Cette même conférence a demandé que la journée du 28 janvier 2015 soit une journée de jeune et de prière pour la réconciliation au Burkina Faso et au Niger.

 Le Cardinal Philippe Ouédraogo, Archevêque de Ouagadougou à quand à lui envoyer un message aux évêques du Niger et au peuple nigérien. Nous vous proposons le message.

C'est avec une réelle affliction que nous avons suivi sur les médias, les scènes de violence qui ont marqué votre pays, et qui hélas ont malheureusement causé des pertes en vies humaines et la destruction de biens matériels, dont des églises et des temples. « Les Pères ont mangé des raisins verts et les dents des fils en sont agacées » est-on tenté de s'exclamer à la suite du prophète Ezéchiel 18, 2.

Ce qui se passe en ce moment au Niger et dans d'autres pays devrait constituer une interpellation forte. Nous disons tous oui à la liberté sous toutes ses formes, mais en gardant toujours en esprit que « la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres ». Avec le Pape François, nous affirmons que la liberté d'expression doit s'accompagner de réalisme et de prudence. Autant nous déplorons l'intégrisme et le terrorisme destructeur, autant faut-il également que nous dénoncions « la dictature de la pensée unique » qui constitue une autre forme d'intolérance. La promotion de la « sacro-sainte liberté d'expression » ne devrait pas être aveugle au point d'ignorer et de nier la diversité multi culturelle et multi religieuse qui méritent considération et respect.

Nous déplorons l'amalgame fait avec raccourci par certains, qui ont vite confondu le christianisme avec l'Europe, l'Église avec Charlie Hebdo, qui a caricaturé de façon grossière Jésus, la Vierge Marie et le Pape. Nous restons convaincus que tous les hommes et les femmes forment une même et unique famille humaine, au-delà des différences ethnique, culturelle et politique. Tous ont le droit et le devoir de contribuer à l'édification d'un monde plus humain, plus fraternel et solidaire.

Les Burkinabè- chrétiens et non chrétiens- tous solidaires, présentent leur compassion à leurs sœurs et frères du Niger, avec tout le souhait de les revoir tous engagés à reconstruire le beau climat de dialogue inter religieux et de cohésion sociale qui a toujours été une caractéristique du peuple nigérien. Nous voulons assurer à tous et aux familles particulièrement endeuillées, nos sincères condoléances et l'expression de notre prière fraternelle.

+Philippe Card. OUEDRAOGO
Archevêque métropolitain de Ouagadougou

 
RocketTheme Joomla Templates