La JEC célèbre sa Semaine Nationale PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

jec 01Du 19 au 26 avril 2015, le mouvement de Jeunesse Etudiante Chrétienne (JEC) a célébré la 1ère édition de sa « Semaine Nationale ». A cet effet, les jécistes ont réalisé plusieurs activités : conférences, don à la maternité Issaka Gazobi de Niamey, match de football contre les Scouts, visite de familles. Selon Antoine YONLI, Responsable sectoriel, « cette semaine a été organisée, d'une part pour faire connaître le mouvement à tous les jeunes comme un mouvement d'évangélisation, et d'autre part, pour encourager les jécistes à continuer à vivre leur foi après les événements douloureux qu'a vécu l'Eglise au Niger en janvier dernier, et qui ont créé une certaine psychose chez les jeunes ». Selon lui, aujourd'hui, l'objectif poursuivi par la JEC est en partie atteint car, « depuis l'ouverture de la semaine, de nombreux jeunes ont pris part aux activités, même si les organisateurs attendaient plus de participants. Et, le message semble être passé ».
 

Notons qu'après plusieurs années de suspension, la JEC est renée il y a de cela trois ans, grâce au dynamisme et à la détermination de quelques jeunes catholiques des paroisses de Niamey. Actuellement, la JEC, au Niger, est organisée en Secteur et en Sections. Le Secteur de Niamey (le seul) regroupe ainsi les sections, qui sont les groupes paroissiaux de la JEC et qui sont composées d'élèves (à partir de la 6e) et d'étudiants. Il existe un bureau sectoriel de 5 membres. Pour être élus pour un mandat de 2 ans, renouvelable une fois, les membres du bureau doivent répondre aux critères suivants : avoir milité dans le mouvement pendant au moins 2 ans et connaître ses réalités. Selon Antoine YONLI, la JEC a pour activités principales la formation humaine, spirituelle et technique des jécistes, ainsi que des actions en faveur des pauvres. C'est dans ce sens qu'ils sont allés faire des dons à la maternité cette semaine. L'an dernier, ils ont été à la prison. En outre, chaque année, ils ont une activité dénommée « journée-relance ». « Elle consiste justement à relancer les activités des sections ».

 

jec 02

Pour l'avenir, la JEC Niger compte : travailler à se faire mieux connaître auprès des jeunes du Niger et à créer d'autres sections partout au Niger ; initier une formation à l'intention des délégués des sections pour qu'ils s'engagent davantage ; relire et amender les textes du mouvement afin d'obtenir la reconnaissance au niveau international.

 
RocketTheme Joomla Templates