Semaine de prière des Vocations célébrée à Niamey sous le signe de la sensibilisation PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

vocation01« Appelé, sois artisan de miséricorde. » C'est le thème qui a guidé toutes les activités entrant dans le cadre de la semaine de prière pour les vocations, du 19 au 26 avril 2015. A Niamey, la Commission diocésaine des Vocations, comme à l'accoutumée, a organisé des activités d'animation et de prière dans les paroisses, en partenariat avec les jeunes en cheminement vocationnel et les comités paroissiaux d'éveil et de soutien des vocations. Ils ont ainsi saisi l'opportunité pour sensibiliser et intéresser les jeunes et les parents à la situation des vocations au Niger, mais aussi, présenter les diverses formes de vocations sacerdotales et religieuses. A la Cathédrale, par exemple, les messes célébrées le soir ont été des occasions, pour les congrégations religieuses et les prêtres diocésains se trouvant sur le territoire de la paroisse, de se présenter et d'inviter les jeunes à consacrer leur vie à Dieu pour le service des hommes. Chose que les fidèles ont appréciée. 

Pour clôturer la semaine, une messe a été célébrée à la paroisse saint Jean, le dimanche 26 avril 2015. 86 jeunes des groupes de vocation de Niamey, ainsi que de nombreux prêtres et religieuses se sont retrouvés autour de Mgr Michel Cartatéguy, Administrateur Apostolique de Niamey, afin de prier pour les vocations dans le monde et surtout, au Niger. Selon le Père Anthony, responsable des vocations au Niger, le but de cette messe était « de rassembler les jeunes en cheminement vocationnel pour les stimuler et les encourager ».

Dans son homélie, Mgr Michel a insisté pour que chaque membre de la communauté chrétienne participe à l'éveil des vocations. « Chers parents, je vous supplie, faites de vos familles des foyers de vocations. Les vocations naissent dans les foyers exemplaires où l'appel peut être entendu parce que les cœurs des enfants sont préparés à cet effet », a-t-il lancé. Avant de poursuivre : « chers jeunes, l'Eglise compte sur vous. Elle a besoin de votre dynamisme, de votre passion pour le service évangélique, de votre générosité, de votre amour pour porter la bonne nouvelle à tous ceux et celles qui ont faim et soif de Dieu sur cette terre du Niger ». S'adressant aux animateurs et animatrices de la pastorale des vocations, l'Administrateur Apostolique de Niamey les a exhorté à ne pas se décourager par le petit nombre des répondants à l'appel de Dieu pour le service de l'Eglise. Puis, il a demandé à la communauté chrétienne de prier en tout temps pour les vocations.

Enfin, se joignant aux prêtres, religieux et religieuses, l'Archevêque a dit : « soyons des modèles, des exemples pour que nos vies soient des appels de Dieu. Créons des communautés appelantes et priantes pour que notre Eglise ait des pasteurs qui aideront chacun d'entre nous à passer cette porte qui s'ouvre sur la vie en abondance. » Mgr Michel a aussi évoqué l'installation, le 14 juin 2015, de Mgr Laurent Lompo comme nouvel Archevêque de Niamey : « C'est un grand moment, C'est un fils du pays qui aura la responsabilité de conduire le peuple de Dieu qui est à Niamey », a-t-il soutenu. Et de poursuivre : « Mgr Laurent, comme moi j'en ai eu, aura besoin de collaborateurs et de collaboratrices, de beaucoup de collaborateurs et collaboratrices et de saints collaborateurs et collaboratrices. C'est pourquoi je lance des appels à chacun de vous. »

L'Administrateur Apostolique de Niamey a aussi indiqué qu'« il y a quelques années, on ne parlait guère des vocations au Niger, pensant qu'elles devaient venir de l'extérieur pour servir notre Eglise. Aujourd'hui, les chiffres sont là, plus de 40 filles et garçons sont inscrits dans les centres de formation à la vie sacerdotale et religieuse, et il y a des centaines de personnes qui s'engagent au quotidien dans le service de l'Eglise dans leur paroisse. » Et d'ajouter : « Le Seigneur récompense notre mobilisation ». Selon lui, les vocations sont les critères de la vitalité d'une Eglise. C'est pourquoi, a-t-il affirmé, « une Eglise dynamique n'est pas une Eglise où l'on chante bien, où l'on est bien organisé, où l'on s'aime bien, où l'on prie bien, mais une Eglise où l'on génère des vocations qui sont des réponses aux nombreux appels du Seigneur. » Et de conclure : « Que tous ces appels trouvent écho dans nos vies maintenant et pour les siècles ».

 

vocation02

Après la messe célébrée dans une ambiance festive et joyeuse, les jeunes « vocandis » ont eu droit à une projection de film, suivie d'un témoignage d'une religieuse sur sa vocation. Puis, ils ont partagé ensemble un repas. La journée s'est achevée vers 16h.

 
RocketTheme Joomla Templates