Caritas Développement Niger apporte son soutien aux populations victimes de la secte Boko Haram dans la région de Diffa PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

cadev maradi


Du 25 au 30 mai 2015, le Caritas Diocésaine de Maradi était sur le terrain dans la région de Diffa pour venir en aide à 464 conducteurs de taxi motos et 200 ménages déplacés intérieur et extérieur. Cette action de la Caritas Développement Niger à travers sa direction diocésaine de Maradi est la contribution de l'Eglise catholique dans l'atténuation des effets de la guerre contre Boko Haram sur les populations civiles.

 

Caritas Développement Niger a ciblé les conducteurs de taxis motos pour plusieurs raisons. En effet, depuis l'entrée en guerre du Niger contre Boko Haram en février 2015 et l'Etat d'urgence instauré dans la même période, il est interdit de rouler à moto dans la région de Diffa. Or la moto est un gagne-pain pour des centaines de jeunes qui se retrouvent brutalement sans moyen de subsistance. Ils se retrouvent au chômage et sont devenus très vulnérables. C'est pourquoi une aide d'urgence a été décidée par Caritas pour augmenter leur capacité de résilience. Ils sont ce mois de mai, 464 conducteurs de taxi motos de Goudoumaria, Mainé Soroa et Diffa ont reçu chacun la somme de 40.000 F CFA soit environ 61 euros. Cette aide de la Caritas dans le secteur des taxis motos a touché indirectement plus de 1000 personnes c'est-à-dire les femmes et enfants des conducteurs de taxi motos. Ils recevront le même montant fin juin.

 Toujours ce mois de mai, la Caritas a aussi distribué un mois de ration alimentaire à 200 ménages déplacés intérieur de Mainé Soroa dont 15 familles d'aveugles nigérians qui vivent dans un dénuement extrême. Les ménages bénéficiaires de cette aide sont en majorité des femmes qui ont vécu les atrocités et n'ont plus de nouvelles de leurs proches captifs de la secte islamique. Cette phase de distribution de vivres a touché 1400 personnes. Au total, ce mois de mai 2400 personnes ont été touchées par les opérations de cash et de food. Les bénéficiaires proviennent des villes nigérianes de Malam Fatori, Damasak, Baga, Gaidam ainsi que de villages nigériens frontaliers du Nigéria, dont Tam, Inusari, Gaidam Niger, ... Au total, l'aide alimentaire de 14 tonnes est composée d'une ration complète pour un mois : haricot, huile, riz et des pâtes alimentaires. En juin les mêmes ménages bénéficiaires recevront un cash de 35.000 pour leur permettre de subvenir à d'autres besoins de la famille. Sur les deux mois (mai et juin), le montant global de l'aide de Caritas en faveur des plus vulnérables ayant fui les exactions de Boko Haram dans la région de Diffa est de 100.000 euros.

Par ses actions sur le terrain, Caritas et ses partenaires Caritas Allemagne (DCV) et Catholic Relief Services apportent la solidarité de l'Eglise aux plus démunis. L'aide aux jeunes leur permettra de se prendre en charge et de couvrir une grande partie des besoins de leurs familles.

A propos de CADEV Niger : Construire une société de paix, de justice et de solidarité, dans la fraternité. La Caritas Développement Niger est une institution de l'Eglise Catholique au Niger sans but lucratif créée en 2005. Elle a pour mission de témoigner de la solidarité de l'Eglise Catholique au Niger avec les populations les plus vulnérables et œuvre à leur auto-prise en charge dans une dynamique de développement intégral et durable. La CADEV Niger prône les valeurs de : Dignité et égalité de la personne humaine, de Solidarité et Entraide.

Source : http://diocesedemaradi.blogspot.com/

 
RocketTheme Joomla Templates