La Commission épiscopale pour l’apostolat biblique en rencontre à Niamey PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

apostolat biblique 1


« Notre souhait est que les fidèles de nos communautés chrétiennes du Burkina et du Niger placent la Parole de Dieu au centre de leur vie quotidienne et que notre commission soit représentée jusque dans les CCB », a déclaré le père Dieudonné Tiendrébéogo, Secrétaire général de la Commission pour l'apostolat biblique de la Conférence épiscopale Burkina-Niger. C'était en marge de la rencontre qu'a tenue cette commission à Niamey, du 16 au 17 juin 2015.

 


9 prêtres, 2 religieuses, 8 laïcs, ainsi qu'un évêque, Mgr Léopold Médard Ouédraogo, évêque auxiliaire de Ouagadougou et président de la commission, ont pris part à cette rencontre. Ils sont tous membres de la commission. Participaient également à la rencontre 3 lecteurs de chaque paroisse de Niamey. Selon le père Dieudonné Tiendrébéogo, « l'objectif visé est d'abord, d'évaluer les activités menées dans les paroisses des diocèses du Burkina, comme ce fut le cas le 1er jour, et ensuite, de former la commission de Niamey ».

 

apostolat biblique 2

Au 2è jour de leur assise, les participants ont abordé les questions de financement des activités, d'implication des agents pastoraux dans l'apostolat biblique, des camps bibliques, et de la formation des membres de la commission et partant, des communautés chrétiennes. Ils ont aussi lu les statuts et le cahier de charges de la commission, et passé en revue les différentes plaquettes de formation. Pour le secrétaire de la commission, « l'importance de la Parole de Dieu réside dans le fait qu'elle éclaire la vie, édifie l'être intérieur et pousse au témoignage. En un mot, elle imbibe la réflexion et la vie du chrétien, et fait de lui sel de la terre et lumière du monde, comme le recommande le Christ. » En participant à cette formation, les lecteurs, eux, ont appris à bien comprendre l'importance de la Parole de Dieu et à la rendre à l'assemblée comme il se doit. Mais, cela passe forcément par la méditation et l'appropriation personnelle de cette parole. « C'est une belle d'initiative que d'associer les lecteurs à cette formation. Si seulement il pouvait y avoir d'autres formations de ce genre, nous serons très heureux », a dit Germaine, une lectrice de la Cathédrale de Niamey.

 
RocketTheme Joomla Templates