Une journée de marche avec le Christ, à Niamey PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

marche careme 2016 1

 

Ce dimanche 28 février 2016, de nombreux jeunes et femmes catholiques de Niamey ont pris part à la traditionnelle marche de carême organisée chaque année, en ce temps fort liturgique. Au Collège Mariama, très tôt le matin, les femmes de toutes les paroisses ont pris d'assaut le lieu, afin de revivre ensemble la Passion du Christ et exprimer ainsi à Dieu leur désir de suivre le Christ par la conversion de leur vie. Elles ont donc commencé par le chemin de croix. Puis, elles ont clôturé leur marche par la messe, célébrée par le père Eric MEDAGBE.

 

 

 

Dans son homélie, le père Eric a exhorté les femmes à accueillir le projet que Dieu leur confie, comme l'a fait Moïse dans la première lecture du jour. « Accueillir le projet de Dieu, c'est accepter de se tourner, non plus seulement vers nous-mêmes, mais aussi et surtout vers les autres », a dit le père, avant d'expliquer que « le projet de Dieu nous conduit aux hommes, quels qu'ils soient, et nous amène à œuvrer de toutes nos énergies pour leur épanouissement intégral. » Dans ce sens, le célébrant a demandé aux femmes catholiques d'êtres désormais « plus charitables et attentives vis-à-vis de leurs époux, de leurs enfants, et de tous ceux qu'elles côtoient au quotidien. » Et d'ajouter : « le monde que nous ne cessons de condamner ne changera que si nous décidons de changer nos cœurs et la vie des autres, autour de nous ».

marche careme 2016 2

A la fin de la messe, les femmes ont rassemblé leurs dons d'effort de carême, constitués d'habits, d'articles de tous genres et d'argent, qu'elles sont allées remettre à la Caritas Développement Niger (CADEV-Niger) pour les réfugiés de Diffa. L'après-midi, à l'Université Abdou Moumouni de Niamey, c'était au tour des jeunes de la ville de Niamey de se retrouver pour leur marche de carême.

marche careme 2016 4

Plus de 200 jeunes ont en effet marché du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Lamordé à l'Aumônerie Catholique des Etudiants. Ce fut un temps de recueillement et de prière à la suite du Christ souffrant. Sous un soleil de plomb, à 14 heures, les jeunes ont courageusement et symboliquement suivi, avec le Christ, le chemin qui mène au Calvaire. C'était une manière pour eux de manifester leur amour au Christ-souffrant. Une manière également de compatir à la souffrance de tant d'hommes et de femmes au Niger et dans le monde. Ils ont achevé leur marche sur la terrasse de la bibliothèque de l'Aumônerie des Etudiants, tous joyeux d'avoir communié à la Passion du Christ et de prier pour notre monde en proie aux conflits, aux maladies, à la pauvreté, à la méchanceté et à l'indifférence de l'homme à l'égard de son semblable.

 
RocketTheme Joomla Templates