L’Eglise Catholique participe au forum de la CEDEAO sur la culture de la paix PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

forum cedeao 1"Education à la culture de la paix à travers le dialogue Intra et Interreligieux". C'est le thème du premier Forum régional de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui s'est tenu au Palais des Congrès de Niamey du 22 au 23 novembre 2016. Afin d'apporter sa contribution à l'instauration de la paix dans la sous-région, l'Eglise Catholique, à travers le Cardinal John Onaiyekan (Archevêque d'Abuja – Nigéria), coparrain du forum, Mgr Laurent Lompo, (Archevêque de Niamey), Père Mathias Kam (Secrétaire général de la Conférence épiscopale Burkina-Niger), Père Dominique Souley Albarka (Vicaire à la Cathédrale de Niamey) et de nombreux religieux et fidèles chrétiens de Niamey, a pris part à cette importante rencontre qui a regroupé des hommes politiques, des experts, ainsi que des leaders et adeptes de plusieurs religions et croyances. A noter aussi la présence au forum de sa Majesté Saad Muhammad Abubacar III, Sultan de Sokoto (Nigéria) et de plusieurs leaders religieux musulmans du Niger.

L'objectif visé à travers ce forum est de susciter des rapports harmonieux entre les religions et parvenir à l'instauration d'une paix durable dans l'espace CEDEAO. Cela, en créant un cadre d'échanges entre les participants sur la coexistence pacifique afin d'éduquer les fidèles sur la nécessité de bâtir une culture de la paix, et d'inculquer aux leaders religieux une culture de dialogue intra et interreligieux pour transformer le pluralisme religieux en un facteur de développement social.

forum cedeao 2

Présentant le contexte dans lequel se tient cette rencontre, le Président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, dans son mot d'ouverture, a dit que « certaines régions de notre continent et du monde sont confrontées aux menaces terroristes. C'est le cas en particulier de la zone Sahélo-Saharienne, et du bassin du Lac Tchad. Dans ces régions, des gens tuent, violent, oppriment au nom de l'Islam. Ailleurs, on assiste à l'instrumentalisation d'autres religions à des fins politiques, économiques ou sociales. Au regard de ce contexte difficile, le thème "Education à la Culture de la Paix à travers le Dialogue Intra et Interreligieux" est plus que jamais d'actualité ». Pour lui, « le dialogue interreligieux exige respect et reconnaissance de l'autre. Il exige aussi ouverture d'esprit et absence de dogmatisme ». C'est pourquoi a-t-il déclaré, « le dialogue interreligieux doit, pour être fructueux, faire cohabiter les religions afin qu'elles puissent se féconder les unes les autres et que chacun puisse approfondir sa propre religion et contribuer à la tolérance et à la paix ».

 forum cedeao 4

Pendant deux jours, les participants ont eu droit à trois panels animés par des experts de la CEDEAO. Le premier panel a porté sur les « Causes de l'intolérance religieuse en Afrique de l'Ouest ». Il a été dirigé par l'Ambassadeur John K. Shinkaiyé du Nigéria et Boubé Zangouize du Niger. Le deuxième panel, dirigé par le Professeur Germaine Kouméalo Anate et monsieur Maman Ibrahim du Niger, avait pour thème : « Prévention et règlement des conflits par le dialogue interculturel et interreligieux ». Quant au troisième panel, dont le thème était : « Diplomatie préventive : rôle de la Diplomatie et de l'Education dans la prévention des conflits et l'établissement d'une culture de la paix », il a été présidé par l'Ambassadeur Philippe Sawadogo du Burkina. S'en sont suivis des débats assez enrichissants, de l'avis de plusieurs participants. Selon le père Dominique Albarka, « l'Eglise ne peut se soustraire d'un tel projet de promotion de la paix, qui a donné lieu à des échanges vraiment intéressants et fructueux. Elle a donc eu raison de prendre part à ce forum car il a permis aux membres de l'Eglise et à ceux des autres confessions religieuses de s'asseoir ensemble pour réfléchir sur les sources de conflits entre les populations de l'espace CEDEAO et sur le travail à faire ensemble pour instaurer une paix durable dans cette région du monde sans oublier les autres. » Aussi a-t-il souhaité que « chacun, à son niveau, fasse l'effort d'appliquer et de vulgariser les recommandations de cette importante rencontre, afin qu'elles ne restent pas lettre morte. »

forum cedeao 3

A la fin du forum, les participants ont fait une déclaration dans laquelle ils ont dit, entre autres choses, que : « Considérant les événements qui surviennent depuis un certain temps dans le monde, touchant aux interactions entre les religions au sein des sociétés ; Reconnaissant que la violence liée à l'extrémisme religieux peut produire un désastre aux conséquences multidimensionnelles sur une société ; Reconnaissant les valeurs universellement partagées par toutes les confessions religieuses ; Convaincus que le dialogue entre les religions est une certitude d'espérance en ce que son importance comme une éthique globale du "mieux vivre ensemble" n'est plus à démontrer... (Nous) approuvons l'ensemble des recommandations du Forum compte tenu de leur pertinence et exhortons les pays membres à ne lésiner sur aucun moyen afin de les mettre en œuvre. » Vivement qu'il en soit ainsi !

 
RocketTheme Joomla Templates