Célébration de la nativité du Christ au Niger : Sous le signe de la tolérance et du dialogue inter et intra religieux PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

noel 2016Les chrétiens du Niger, à l'instar de ceux du monde entier, ont célébré, dimanche dernier, la nativité du Christ ou Noël. Au Vatican, le pape François a lancé dimanche un appel à la «paix dans la Syrie martyrisée où trop de sang a été versé» demandant «que les armes se taisent définitivement». «Il est temps que les armes se taisent définitivement et que la communauté internationale s'emploie activement pour qu'on arrive à une solution négociée», a déclaré le pape depuis le palais du Vatican, à l'occasion de son traditionnel message de Noël avant la bénédiction «Urbi et orbi». Le pape a aussi souhaité dimanche «la paix» à tous ceux qui ont «perdu un être cher à cause d'actes terroristes». «Paix à qui a perdu un être cher à cause d'actes atroces de terrorisme, qui ont semé peur et mort au cœur de tant de pays et de villes», a déclaré le pape dans son traditionnel message sur la place Saint-Pierre.


A Niamey, l'archevêque, Mgr Laurent Lompo retiendra que la joie des chrétiens à la veille de Noël « est la joie de la rencontre de celui qui était annoncé par tous les prophètes. Dieu vient à nous, Dieu vient à nos pieds pour que nous entrions de pleins pieds dans sa vie. Dieu vient comme il nait, dans une grande humilité pour se faire l'un de nous ». Il ajoute que pour se faire comprendre par l'homme, Dieu s'est fait l'un de nous en naissant d'une femme dans les conditions les plus modestes possibles. Dieu se dépouille, il s'abaisse et se met au rang de l'homme pour lui prouver sa présence effective et affective. « Une telle attitude nous surprend, nous qui sommes assoiffés de grandeurs humaines» dit l'Archevêque de Niamey.

Dans son homélie, particulièrement axé sur la tolérance et le dialogue inter et intra religieux, Mgr Laurent Lompo indique que «Dieu est venu parmi nous pour nous éclairer afin que nous devenions à notre tour des hommes et des femmes de lumière dans le monde d'aujourd'hui. Nous sommes tous appelés : chrétiens, musulmans, hommes politiques, leaders religieux, institutions financières et commerciales à éclairer et non à briller. Dieu est lumière et sa lumière nous conduit à l'essentiel en tant que hommes et femmes de foi dans le monde ». Il affirme que malgré les temps difficiles que nous traversons aux niveaux scolaire, sécuritaire, sociale, économique et politique ; la célébration de Noël nous rappelle que Dieu ne cesse de répandre dans le cœur des hommes des sentiments de paix, d'amour et de confiance.

Le message de Noël résiste à la violence, à l'intolérance religieuse, au mépris du pauvre, à la haine, aux inégalités sociales, à l'injustice, à la corruption, à l'immoralité et aux enrichissements illicites et individuels. « Chers frères et sœurs, fêter Noël aujourd'hui, c'est s'engager derrière l'Enfant Jésus, à côté des vrais témoins d'amour au sein de nos familles et avec l'entourage ; de vérité et de justice dans nos institutions ; de tolérance dans nos pratiques religieuses ; de paix dans un monde troublé ; d'espérance dans un monde bouleversé » a conclu l'Archevêque de Niamey, Mgr Laurent Lompo.

Hier, l'Archevêque de Niamey a célébré la messe du 25 décembre à la prison civile de Niamey. La Cathédrale quant à elle a reçu la présence du premier vice président de l'Assemblée Nationale, l'honorable Iro Sani. En prenant la parole, le député a affirmé que « l'Assemblée nationale souhaite que tous les chrétiens se joignent pour prier pour la paix et l'entente dans notre pays ».

Abandé Moctar
www.lesahel.org

 

Plus de photos sur notre page Facebook

 
RocketTheme Joomla Templates