Nouvelles du Niger de Novembre 2011 PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

nouvellesDECES A NIAMEY DU GENERAL ALI SAIBOU, le 31 octobre, ancien Chef de lEtat du Niger de 1987 à 1993. Il avait 71 ans. Il avait succédé au Président Kountché. Le Niger lui doit ce que tous appellent «la décrispation», c'est à dire la liberté de pensée, de parole, de réunion et d'association. Ce qui n'existait pas sous la Présidence de Kountché, qui était obsédé par la sécurité intérieure et contrôlait et même espionnait tous les groupes spontanés. On doit aussi à Ali Saibou d'avoir permis le multipartisme et la tenue de la Conférence Nationale en 1991 qui se déclare souveraine; Présidée par le Professeur André Salifou, elle dura de juillet novembre 1991 et instaura la démocratie.

DIFFICULTES DANS LA LUTTE ANTI-CORRUPTION. Un riche commerçant, notoirement connu à Niamey et sur l'ensemble du Niger, député à l'Assemblée Nationale, a détourné la somme de 1,8 milliard de CFA, (soit 2.744.082 Euros) obtenue avec la complicité de 10 fonctionnaires du Ministère des Finances en règlant des fausses factures. Cette somme a été utilisée par plusieurs grandes personnalités travaillant au sein du pouvoir. Le Parquet de Niamey a demandé que justice soit faite, mais il faut d'abord lever l'immunité parlementaire du «coupable». Difficile à obtenir car trop de personnes ont profité de ce détournement. Plusieurs journaux ont parlé de cette affaire et demandent que le gouvernement rompe le silence à ce sujet. Sinon, cette affaire ne peut que freiner le travail de la Haute Autorité de lutte contre la corruption, considérée par le pouvoir comme prioritaire. Le responsable de ce vol a reconnu sa culpabilité et a déjà remboursé la somme détournée. Mais sa responsabilité pénale reste entière. Les fonctionnaires complices sont restés en prison plusieurs semaines mais ils ont retrouvé la liberté pour la grande Fête de la Tabaski. (voir en
particulier le Journal le Républicain du 27 octobre, et du 3 novembre 2010).

ACCROCHAGE ENTRE UNE PATROUILLE DE L'ARMEE NIGERIENNE ET UNE COLONNE ENNEMIE le 6 novembre 2011 dans le désert Nord du Niger. Cette colonne de 6 Toyotas, probablement conduite par des Touaregs et venant de Lybie se dirigeait vers le Mali. Elle transportait beaucoup d'armes et de munitions, récupérées par les soldats nigériens. Ils ont pu se saisir également d'un téléphone satellitaire et des 6 véhicules. Les éléments ennemis ont subi de lourdes pertes, certains ont été faits prisonniers. (13 morts et 13 prisonniers selon Radio France Internationale RFI). La patrouille nigérienne accuse un mort et 4 blessés légers.

CES ARMES ETAIENT DESTINEES AUX ISLAMISTES D'AQMI (Alquaäda au Magreb Islamique). Au Mali, ils se sentent plus en sécurité car les autorités de ce pays sont moins déterminées à les combattre qu'au Niger et en Mauritanie. D'ailleurs, le Chef de l'Etat malien, Toumani Touré, dans un voyage officiel récent à Alger, s'est vu reprocher par le Chef de l'Etat algérien de n'être pas assez combatif face aux Islamistes. Ce que l'on constate depuis plusieurs mois.

LE PRESIDENT NIGERIEN ISSOUFOU MAHAMADOU, après cet accrochage a réaffirmé sa détermination à lutter contre les Islamistes pour la sécurité du Peuple Nigérien. Dans ce but, la France vient de faire un don d'équipements militaires pour une valeur de 2,2 millions d'euros pour aider l'armée nigérienne à faire face aux menaces d'Alquaäda (véhicules légers, véhicules d'intendance, de transmission, d'optique, d'environnement et d'outillages). Il doit bien y avoir aussi à Niamey quelques conseillers militaires habillés en civil.

ENCORE DES ISLAMISTES, mais cette fois ci au Nigeria, le grand pays du Sud avec qui le Niger possède une frontière commune de 1500 kilomètres : la SECTE MUSULMANE BOCOARAME. Elle est d'une violence extrême. Il y a quelques jours, dans le Nord Est du Nigeria, (au sud de la ville de Diffa) elle a causé la mort de 156 personnes. D'abord, un camion chargé d'explosifs devant un commissariat, le combat entre ces islamistes et l'armée, deux ou trois églises chrétiennes détruites ou incendiées. Elle demande que tout ce qui est moderne ou occidental soit détruit par la violence. Le plus grave, c'est que ses membres sont en lien constant et en coopération avec les Islamistes d'Alquaïda. Par exemple, un jeune nigérien aurait participé a l'enlèvement des deux jeunes français en janvier dernier. dans le Bar le Toulousain. Il a procédé aux repérages dans la ville de Niamey. (RFI du 14.11.2011). Les services secrets algériens ont confirmé cette information.

LA GRANDE DESILLUSION : Les chinois viennent de terminer la construction d'une petite raffinerie au Nord de la ville de Zinder. Le Président Tandja leur avait demandé cc travail. et conclu avec eux un contrat, trop à l'avantage de l'entreprise chinoise Il était prévu aussi dans ce texte, l'octroi d'un puits de pétrole déjà foré et l'autorisation de mener des explorations supplémentaires dans la région d'Agadem. (A 200 km. au Nord de la ville de N'Guigmi) (ce contrat est actuellement renégocié pour favoriser davantage le Niger)) Les travaux sont terminés et les Nigériens pensaient utiliser le carburant à la pompe au prix de 350 CFA le litre. Une aubaine ! «C'est notre pétrole» disaient-ils ! Mais, le Ministre a annoncé le vrai prix à 570 cfa. le litre. (0,86 euros) Cette nouvelle a fait l'effet d'une douche froide sur tous les citoyens, qui n'avaient pas pris en compte les différentes taxes à ajouter.
Cette raffinerie a une capacité de production de 1 million de tonnes de pétrole brut par an. Il coule par une conduite de 400 km de long Elle produit de l'essance, du gazole, du pétrole lampant et du gaz. Trop petite capacité pour être rentable. Une bonne nouvelle toutefois : les cuisinières pourront acheter la bouteille de gaz domestique de 12 kg à moitié prix, soit 3600 cfa.(0,55 euros) Cela pourra inciter les gens à moins couper de bois dans les brousses et à éviter la désertification.

UNE INITIATIVE MALHEUREUSE «JESUS GUERIT» C'est ce qui est écrit sur de nombreuses banderoles qui flottent au vent dans toute la ville de Niamey. Publicité aussi à la Radio et à la Télévision. Un pasteur blanc, pentecôtiste, équipé d'un camion avec des appareils de sonorisation dernier cri invite les habitants de la capitale à venir trois soirs de suite se faire guérir de toutes leurs maladies. La réaction de groupes musulmans intégristes n'a pas tardé à se produire. Un groupe de femmes a manifesté devant l'Assemblée Nationale et demandé l'interdiction de cette manifestation religieuse, avec des mots agressifs et violents, allant jusqu'à dire que cette initiative était satanique. Les pouvoirs publics n'ont promulgué aucune interdiction : ils avaient reçus sans doute pas mal d'argent des organisateurs. Monseigneur Michel Cartatéguy a exprimé aux intéressés sont désaccord pour ces campagnes d'évangélisation tapageuses, qui, en suscitant des réactions négatives des musulmans, mettent en danger les bonnes relations entres chrétiens et musulmans, patiemment tissées depuis des années.

LE BUDGET 2012 : Prévu de s'élever à 1425 milliards de cfa a été revu à la baisse. (le Républicain 17 novembre 2011). Recettes et dépenses s'équilibrent à 1256 milliards cfa.(à peu près 19 milliards d'euros). Il a fallu augmenter le service de la dette au détriment des dépenses de santé, de l'éducation nationale, de l'agriculture et de l'élevage. L'opposition parlementaire manifeste vivement son mécontentement.

DERNIERES NOUVELLES. Nous venons d'apprendre que Saif Al Islam, le fils ainé de Kadafi vient d'être arrêté dans le Sud de la Lybie. Il devait succéder à son père à la tête de l'Etat. Arrestation aussi de Abdallah Senoussi, parent proche de Kadafi, responsable depuis longtemps des services secrets Lybiens. Spécialiste des dossiers noirs. Tous deux sont passibles de la Cour Internationale de Justice (CPI)

NOUVELLES DE L'EGLISE DU NIGER : L'Archevêque de Niamey, Mgr Michel Cartatéguy, vient de créer une nouvelle paroisse à Téra, petite ville à 200 km au Nord Ouest de la Capitale. Quelques dizaines de chrétiens avec deux prêtres. - A cause de l'insécurité, 4 petites Soeurs de Jésus (soeurs du Père de Foucauld) ont quitté le 13 novembre. la ville de Diffa (à 1400 km à l'est de la Capitale), écoutant les conseils du Consul de France et parce qu'elles ont compris qu'elles vivaient sous la menace des Islamistes d'Al quaïda au Nord et de la Secte BOCOARAME, au Sud. de l'autre coté de la frontière du Nigéria.

VOEUX DE LA TABASKI : Monseigneur Cartatéguy (ainsi que l'Evêque de Maradi) a présenté ses voeux de bonne fête de la Tabaski (la plus grande fête pour les Musulmans). Voici quelques phrases de son message dans les Télévisions et Radio du Niger. «Chrétiens et Musulmans ont en commun la figure d'Abraham qui se présente à nous comme l'exemple parfait de celui qui se soumet en tout à la volonté de Dieu... aujourd'hui, alors que le temps des récoltes prend fin, on s'accorde pour constater avec amertume que les fruits espérés ne sont pas à la mesure des efforts consentis par les courageuses populations qui ont travaillé durement. La volonté de Dieu nous invite, mieux, elle nous commande à la solidarité interne pour que tous les Nigériens se nourrissent convenablement en cette période marquée par le manque et l'insuffisance.» Il a terminé en rappelant que «tous nous faisons partie d'une même famille et que personne ne peut être exclu de la table du festin » Avec mon amitié et ma prière.

 

 
RocketTheme Joomla Templates