Nouvelles du Niger de Mai 2012 PDF  Array Imprimer Array  Envoyer


Fête du 1er mai. Les douze centrales syndicales du pays ont organisé plusieurs défilés pour célébrer la fête du travail. Après les défilés, les responsables syndicaux se sont retrouvés ensuite au Ministère de la Fonction Publique et du Travail pour remettre les doléances de l'ensemble des travailleurs à la ministre, Mme Sabo Fatouma. Parmi ces doléances, nous pouvons citer la cherté de la vie, la baisse du prix du carburant, la situation précaire des contractuels de l’éducation et le retour des retraités aux emplois supérieurs de l’État. Enfin, plusieurs médailles ont été décernées aux travailleurs méritants.

 

Commission de Bassin du Lac Tchad. Le président Issoufou Mahamadou est élu, pour un mandat de deux ans, à la tête de la commission. Tenue à N' Djaména au Tchad, la Commission va mettre en place une force mixte pour assurer la sécurité dans le bassin du lac Tchad. Le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Cameroun fourniront des éléments pour composer cette force. Rappelons que la Secte Boko Haram terrorise les populations dans cette région.

 

Fermeture, à Maradi, du Bar « La Résurrection ». Le mercredi 02 mai, le président du conseil de ville de Maradi ferme le Bar La Résurrection. Cette décision est motivée par le fait que cet endroit est devenu « un sanctuaire de débauche ». Qui plus est, ce bar est situé à proximité d’une école. Un autre terrain a été affecté au propriétaire du bar.

Grève des taxis à Niamey. Pour protester contre le prix du carburant à la pompe, les syndicats des conducteurs de taxi de Niamey ont lancé une grève, du 02 au 03 mai. Très peu suivie, la grève n’a pas perturbé les activités dans la capitale.

Nationalisation de Sonitel et Sahelcom. Les députés ont adopté les projets de loi nationalisant deux sociétés de télécommunication. Il s’agit de la Sonitel et Sahelcom. Depuis 2001, ces sociétés ont été cédées à consortium d’investisseurs Chinois et Libyens. Les investissements promis n’ont pas été réalisés et ces sociétés n’ont pas pu garder le leadership qu’elles avaient avant la cession. En nationalisant à nouveau ces sociétés, les députés veulent créer un climat de fonctionnement normal et permettre un repositionnement de ces entreprises sur le marché au Niger.

Liberté de la presse. A l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, le ministre Salifou Labo Bouché, ministre de la Communication a déclaré que la presse nigérienne travaille dans des conditions beaucoup moins stressantes, parce que débarrassé de la hantise d’un emprisonnement. Depuis l’adoption de la loi marquant la dépénalisation des délits commis par voie de presse, aucun journaliste n’a été inquiété. Les différentes dispositions prises par l’État ont permis au pays de passer de la 104e place à la 29e dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières.

Construire coute cher au Niger. Le Sahel Dimanche du 04 mai publie un dossier sur la flambée des prix des matériaux de construction au Niger. Il ressort de ce dossier que la tonne de ciment qui était vendue à 120 000 F CFA est passée à 160 000 F CFA. Le mettre de tôle coute entre 3000 et 7000 F CFA le mètre selon la qualité. Cette cherté n’est en aucun cas liée à une pénurie. Cette situation oblige plusieurs personnes à arrêter la construction de leurs maisons.

Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA). Le président et le vice-président de cette institution sont à couteau tiré depuis des mois. Le vice-président ne participe pas aux travaux de l’institution en guise d’expression de son aversion vis-à-vis du président, rapporte le Républicain du 03 mai. Le vice-président accuse le président de trainer des casseroles pour prétendre assumer une quelconque mission de moralisation des affaires publiques.

Tentative de coup d’État. Le tribunal militaire a estimé qu’il n’y avait ni tentative de coup d’État ni projet d’assassinat du président de la République. Par conséquent, les prévenus devaient être relaxés rapporte le Républicain. Rappelons qu’un sous-lieutenant et quatre autres militaires avaient été mis aux arrêts suite à cette affaire. Le président lui-même avait confirmé, lors de son adresse à la Nation, la véracité de ces accusations.

Hautes autorités libyennes. Le Premier ministre Brigi Rafini a rencontré les autorités libyennes à Tripoli. Les échanges ont tourné autour des problèmes sécuritaires et de la coopération bilatérale. Le cas des personnalités de l’ancien régime qui séjournent au Niger a été débattu. Rappelons que l’un des fils de l’ancien président, Kadhafi, Sadi est au Niger depuis les évènements que la Libye a connu.

Visite des responsables du HCR et du PAM. Des responsables de ces structures onusiennes ont visité les villes de Ouallam et Maradi pour constater la réalité sur le terrain, en rapport avec la crise alimentaire et les réfugiés maliens. Il est question de trouver une solution, en collaboration avec le gouvernement, pour juguler les différentes crises que le pays connait.

Hausse du prix de l’uranium. Le ministre des Mines a accordé une interview au Sahel Dimanche. Omar Hamidou Tchiana a annoncé une revalorisation du prix de l’uranium. En effet, pour le ministre, désormais, les prix de l’uranium seront libellés en Euros. Cela aura un impact sur la balance des paiements. Ensuite, le prix passe de 70 000 F CFA à 73 000 F CFA (111,29 euros). Ce prix est nettement au dessus du cours international actuel qui lui est de 66 700 F CFA soit 101,67 euros le kilogramme. Pour le ministre Tchiana, le sous-sol nigérien recèle encore d’importantes réserves en uranium, en fer, en phosphates et calcaires et en or. Les facteurs qui freinent le développement du secteur minier sont, selon l’homme politique, l’absence de politique et de stratégie de développement industriel. Il y a aussi l’enclavement du pays qui n’encourage pas les investisseurs et l’absence d’une tradition et d’un esprit industriel au Niger.

21e journée nationale de la femme. L’autosuffisance alimentaire au centre de la journée nationale de la femme nigérienne. En effet, le 13 mai, les femmes du pays se sont mobilisées pour célébrer cette journée. Le thème de cette année est centré sur la contribution de la femme rurale à la mise en œuvre de l’initiative 3N, c’est-à-dire, les Nigériens Nourrissent les Nigériens. Des conférences et des expositions ont été organisées par les femmes dans les différentes régions du pays. Les femmes catholiques du diocèse de Niamey se sont retrouvées à Gaya, pour vivre avec les femmes de cette région cette journée.

Visite en Arabie Saoudite. Le président de la République est rentré à Niamey, ce 14 mai, après un séjour de travail de cinq jours en Arabie Saoudite. Plusieurs accords ont été signés lors de cette visite. Du point de vue financier, trois accords ont été signés avec la Banque islamique de développement.  Un accord de 200 millions de F CFA servira à l’aide d’urgence, et un autre de 50 millions de F CFA ira au profit des populations maliennes réfugiées au Niger. Un prêt de 10 milliards de F CFA permettra de reconstituer le stock de sécurité alimentaire par l’achat de céréales et d’intrants agricoles.

Championnat des jeux mathématiques. Débutées en 2011 avec les éliminatoires, les finales nationales des jeux mathématiques se sont déroulées à Niamey le samedi 12 mai. En catégorie 4e et 3e, le CLAB a été sur planté par le Prytanée militaire de Niamey. Le candidat du CLAB a remporté la troisième place nationale. Ces jeux ont pour objectif d’inculquer aux élèves l’amour des mathématiques qui sont un outil pour l’apprentissage du raisonnement et de la résolution des problèmes.

Salon de l’éducation. Les autorités du pays ont lancé la 4e édition du Salon nigérien de l’éducation et de la formation. À l’heure où nous allons vers 2015, date butoir des objectifs du millénaire pour le développement, les organisateurs du Salon ont voulu attirer l’attention de tous les acteurs de l’éducation sur l’amélioration qu’il faut apporter au secteur. Le grand défi au Niger reste  la scolarisation de la jeune fille. Rappelons que le président de la République fait de l’école obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, une priorité nationale.

Crise alimentaire. Le Républicain annonce que, malgré les efforts déployés par le gouvernement et les partenaires pour juguler la crise alimentaire, ils sont plus de 8 millions de personnes qui n’ont pas encore été touchées par la distribution gratuite de vivres. Rappelons que la crise alimentaire qui touche le pays est due à un déficit céréalier de plus de 600 000 tonnes de vivres et un déficit fourrager de 10,2 millions de tonnes.

Assemblée Nationale. Le président de l’Assemblée Nationale, Hama Amadou a accordé une audience à l’Archevêque de Niamey, Mgr Michel Cartatéguy.

Assemblée Nationale. Le projet relatif à la création d’un cabinet pour le Chef de l’opposition politique retiré. Suite à un recours auprès du conseil constitutionnel par rapport à l’opportunité pour l’Assemblée de continuer l’examen de ce texte, et suite à l’avis émis par le Conseil, il a été décidé de retirer ce texte car non conforme à la Constitution. Le Conseil donne pour avis que l’opposition politique, même organisée, ne peut être considérée comme une institution de la République.

Appel à la solidarité pour le Mali. Les Évêques du Niger ont lancé, le 20 mai 2012, un appel à la solidarité pour le peuple malien, victime d’une crise politique sans précédent qui tarde à trouver une solution acceptable par tous. Ils invitent à ce propos, les communautés chrétiennes du Niger à se mobiliser pour exprimer leurs générosités en contribuant à une quête. La journée du 3 juin a été retenue pour cette solidarité.

Armes de guerre. Les douaniers ont saisi, à Torodi, un véhicule particulier transportant une vingtaine de fusils AK 47, des minutions, des lances roquettes, des grenades, etc. rapporte le Républicain. Le journal ajoute que le contexte est propice à la circulation intense des armes de guerre. Il est donc important de renforcer le dispositif sécuritaire.

Réfugiés maliens. Ils sont 1351 personnes à être accueillies sur deux nouveaux celui de Tifogat et Tidirgalen, à 18 km d’Ayorou pour le premier et à 25 Kms de la même localité, pour le second. Lors d'une visite conjointe effectuée sur le terrain, les représentants de l'UNFPA et OXFAM-Québec au Niger ont exprimé leur préoccupation face à l'affluence qui se poursuit sur ces sites avec les risques de les voir s'agrandir.

 
RocketTheme Joomla Templates